Actualités

Retour   

Qui sont les responsables QHSE?

turn-on-2933016_1280.jpg

Quel rôle aujourd'hui pour les responsables QHSE?

Les responsables QHSE ont aujourd’hui un périmètre d’intervention variable, en fonction du type d’entreprise : par exemple les aspects Hygiène et Environnement sont plus prégnants dans le secteur industriel, et la notion de partage de pratiques est plutôt valorisée dans les services.

La dénomination du poste est-elle même fluctuante (Qualité, QSE, QHSE, Amélioration Continue…), ce qui ajoute encore à la confusion.

Et même, et à l’intérieur d’une dimension donnée la nature de l’expertise diffère, les besoins étant différents : le responsable QHSE d’un site classé Seveso pourra bien connaître les normes de sécurité lié à la manipulation de produits chimiques alors que son équivalent d’une société informatique pourra être un expert de la sécurité des données.

On remarquera cependant que si le champ d’application est un peu mouvant, il existe bien un dénominateur commun : la notion de suivi de conformité. Les entreprises étant soumises à un certain nombre de standards pour satisfaire des exigences réglementaires ou de marché, avec des enjeux très forts, le respect de la norme et l’obtention d’une certification restent encore aujourd’hui les leviers principaux d’action.

C’est ainsi qu’il existe une tendance à confier au responsable qualité tout projet lié à une nécessaire mise en conformité - comme par exemple pour le sujet récent qui a impacté l’ensemble des entreprises européennes : le RGPD.

Les sujets confiés sont donc loin d’être inintéressants, et sont perçus comme importants en interne, mais ils sont souvent associés à des contraintes imposées, ce qui peut être difficile à gérer pour le responsable qualité.

Les missions qui lui sont confiées sont malheureusement souvent associées à la vision que l’entreprise se fait du QHSE : des obligations, des documents , des risques et globalement un empêcheur de tourner rond.

La professionnalisation de la fonction

Récemment, Parcours Croisé du groupe AFNOR publiait une enquête sur l’évolution des métiers QSE, ce qui a permis de mettre en évidence les évolutions depuis la dernière tenue de l’enquête en 2010, et en particulier :

  • la nécessaire professionnalisation du métier (ce sont aujourd’hui 66 % des répondants à l’enquête qui ont reçu une formation directement en lien avec le sujet).
  • le rajeunissement de la fonction (avec un âge moyen de 39 ans)
  • la généralisation du statut cadre (67% des répondants).

Les fonctions sont présentes dans tous les types d’entreprises (de la TPE/PME aux ETI et grandes entreprises…) : plus que la taille, ce sont les exigences clients en termes de certification, notamment sur la partie sécurité et environnement, qui sont déterminantes quant à la présence d’une fonction qualité dans l’entreprise. En conséquence, le secteur industriel est plus représenté que le service, même si les choses commencent à changer en même temps que le rôle confié à la fonction qualité.

Les compétences reconnues de Savoir être des personnes en charge de ces fonctions sont :

  • l'adaptabilité,
  • la rigueur,
  • la communication

Lorsqu’on creuse un peu pour comprendre comment les responsables qualité se sentent dans leur fonction on entrevoit une certaine frustration : la note de satisfaction à propos de leur poste stagne à 6,4 sur 10 et pour être plus précis, s’ils se disent satisfaits quant au contenu du poste, ils jugent que l’implication dans les sujets stratégiques reste assez perfectible.

Il y aurait donc un décalage entre les missions qui leur sont assignées et leurs aspirations légitimes d’être parties prenantes dans la réflexion stratégique de l’entreprise. Est-ce dû à aux attentes des dirigeants à leur égard ? 

Nous aborderons ce sujet dans notre prochain billet.