Actualités

Retour   

Travail & Chaleur

travail-chaleur x800.png

Même s'il n'existe pas de définition règlementaire du travail à la chaleur, le travail au-delà de 28°C pour un travail physique et au-delà de 30°C pour un travail sédentaire peut constituer un risque pour le salarié.

Retrouvez aussi le mémo publié par la MSA avec les principales informations

Pour tout savoir sur le sujet, consultez le dossier complet de l'INRS.

Retrouvez également le mémo publié par la MSA avec les principales informations.