Actualités

Retour   

Les nouvelles règles des visites médicales

medical-563427_1920.jpg

Depuis le 1er janvier, seuls les travailleurs sur des postes à risques bénéficient d'une visite médicale d'embauche donnant lieu à la délivrance d'un avis d'aptitude ou d'inaptitude. 

Ces salariés devront passer une visite avec le médecin du travail avant leur prise de poste. Ce dernier qui leur remettra (ainsi qu'à leur employeur) un avis d'aptitude (ou d'inaptitude) qui sera transmis à l'employeur. 

Ils devront repasser une visite d'aptitude au maximum deux ans après leur examen d'embauche. Enfin, la fréquence du suivi sera fixé par le médecin lui même mais ne devra pas excéder quatre ans.  

Tous les autres salariés sont soumis à une simple visite d'information et de prévention. Elle doit avoir lieu avant la fin de la période d'essai, et sans jamais dépasser les trois mois après l'arrivée du salarié dans l'entreprise.  

Cette visite d'information et de prévention est réalisée par un professionnel de santé.

Si le salarié a eu une visite dans les cinq ans qui précèdent son embauche, qu'il occupe un poste identique, il peut être dispensé de nouvelle rencontre avec un professionnel de santé. Au total, il ne devra pas se passer plus de cinq ans entre deux visites. Pour les travailleurs handicapés ou travaillant la nuit, ce délai est de trois ans.

Retrouvez les articles dans la veille réglementaire